Browsing Tag

automne

On cuisine

Tagliatelles maison – sauce aux champignons et à la bière

Pour 4 personnes :

Pour les pâtes
– 300g de farine
– 2 oeufs
– 1 grosse pincée de sel
– 5cl d’eau

Pour la sauce
– 100g de champignons (de votre choix)
– 1 petit oignon
– 15cl de bière
– 5cl de crème liquide (ou un peu plus selon vos goûts)
– sel et poivre
– un peu de persil

Pour les pâtes c’est super simple ! Dans un saladier, mettre la farine et y casser les oeufs. Mélanger énergiquement à l’aide d’une cuillère en bois puis à la main. Ajouter le sel et l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte bien souple et homogène. Si la pâte est trop collante ajouter un peu de farine. (Si vous utilisez un laminoir il est essentiel que la pâte soit bien ferme et qu’elle ne colle pas, sinon elle risque de se trouer et d’être inexploitable). Laisser reposer la pâte une trentaine de minutes.

Avec un laminoir :
Prendre un morceau de pâte (pas trop gros) et le passer quatre à cinq fois au laminoir en le repliant à chaque fois en portefeuille. Puis réduire petit à petit l’écartement des rouleaux en y passant votre morceau de pâte à chaque fois jusqu’à obtenir l’épaisseur désirée. Puis passer chaque morceau dans l’accessoire à couper de votre machine.

Au rouleau à pâtisserie :
Fariner votre plan de travail et y étaler la pâte. Replier la pâte en portefeuille et l’étaler à nouveau, répéter cette opération une nouvelle fois et étaler la pâte le plus finement possible. (Si vous avez le temps vous pouvez laisser reposer votre pâte pendant 1h à température ambiante pour qu’elle soit plus facile à travailler). Une fois fait couper délicatement de fines lamelles de pâte de la largeur désirée.

Si vous ne dégustez pas vos pâtes immédiatement vous pouvez les enrouler sur elles-mêmes pour faire en sorte qu’elles ne se collent pas les unes aux autres.

Pour la sauce, émincer d’abord l’oignon et le faire revenir à feu moyen dans un peu d’huile d’olive. Émincer ensuite les champignons (après les avoir nettoyer à l’eau ou à l’aide d’une brosse). Après quelques minutes, ajouter les champignons aux oignons et les faire revenir quelques instant à feu fort. Baisser le feu et ajouter un peu de bière jusqu’à ce que vos champignons soient recouvert et laisser revenir à feu moyen. Répéter l’opération jusqu’à ce que la bière disparaisse et que vos champignons soient bien cuit et fondant. Ajouter un peu de crème liquide et c’est prêt !

Pour la cuisson des pâtes, porter de l’eau à ébullition et y plonger les tagliatelles. Faire attention à ce qu’elles ne collent pas au fond et remuer délicatement. Si vous avez réalisé vos Tagliatelles au laminoir laissez cuire 5min sinon laissez cuire jusqu’à 12min. Égoutter les pâtes puis les remettre sur le feu avec la sauce pour leur donner du goût.
Servez et saupoudrer de parmesan et de persils hachés, dégustez et régalez vous 😀
Bon appétit !

On cuisine

Potimarron rôti sur quinoa, fromage frais & noisettes

motifs-2016-automne-quinoamontage_quinoa_potiron potiron_quinoa7-2 montage_quinoa_potiron3potiron_quinoa6
Aujourd’hui, on profite de trouver encore de la courge sous toutes ses formes pour vous proposer un plat aux couleurs automnales. Après vous avoir présenté la courge en salé autour d’une soupe chaude ici ou en sucré autour de petites pumpkin pie gourmandes ici, on vous la cuisine dans un plat d’automne hiver aux notes réconfortantes.

Pour deux personnes
– Un petit potimarron
– 100g de quinoa (ou l’équivalent d’un verre de quinoa)
– 150g de fromage frais (type chèvre frais ou brebis frais)
– un demi oignon rouge
– une poignée de noisettes
– du persil
– une petite cuillère de cassonade
– sel & poivre
– huile d’olive
– un filet de vinaigre balsamique

Rincer le potimarron et le couper en deux, puis en fines tranches (vous pouvez garder la peau). Dans un plat adapté au four, disposer les tranches. Couper l’oignon rouge en fines lamelles et le parsemer sur les tranches de potimarron. Saler, poivrer, ajouter une petite cuillère de cassonade. Arroser d’un filet d’huile d’olive et enfourner à 200°C pendant une vingtaine de minutes (il faut que le potimarron ressorte rôti. Pour en vérifier la cuisson, piquer une pointe de couteau dedans, il faut qu’il soit tendre).

Pendant la cuisson du potimarron, porter une casserole emplie de deux verres d’eau à ébullition. Faire cuire le quinoa durant 10 minutes. Egoutter et disposer dans des assiettes.

Pour le dressage, répartir quelques tranches de potimarron sur le quinoa, ainsi que les lamelles d’oignon rouge. Parsemer de dés de fromage frais et de noisettes concassées. Arroser d’un filet de vinaigre balsamique, ciseler le persil par dessus et servir aussitôt.

On cuisine

Soupe d’automne au butternut – Lentilles corail, carottes & cumin

motifs-2016-automne-soupe-butternutimg_2509soupe-dautomne-lentilles-corails-butternut-carottes-3soupe-dautomne-lentilles-corails-butternut-carottes-2 soupe-dautomne-lentilles-corails-butternut-carottes-4
Une promesse avec cette recette : du réconfort pour toutes les journées grises <3

Pour 4 personnes environ:
– 150g de lentilles corail
– 4 grosses carottes
– 1 courge butternut (de taille moyenne)
– 1 bouillon de cube
– 25cl d’eau
– 2 cuillères à soupe de cumin
– Sel et poivre
– 10cl de lait (pour ceux qui veulent)

Pour la déco:
– un peu de paprika
– quelques graines de courge
– quelques noisettes

Dans un premier temps, faire cuire les lentilles dans l’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. Pendant ce temps éplucher les carottes et la courge pour les faire cuire à la vapeur. Laisser cuire environ 10 minutes (jusqu’à ce que les légumes soient bien tendres). Préparer un bouillon en portant à ébullition l’eau et en ajoutant le bouillon de cube.

Une fois que tout est cuit mixer les lentilles avec la courge et les carottes à l’aide d’un mixer. Ajouter le cumin, saler et poivrer. Ajouter du bouillon et mélanger jusqu’à ce que le velouté soit de la bonne texture (ni trop épais ni trop liquide mais faites à votre convenance). Si vous le trouvez trop épais n’hésitez pas à rajouter un peu de lait.

Remettre sur le feu juste avant de déguster et ajouter un peu de noisettes concassées, de graines de courge et de paprika sur le dessus. À manger chaud quand il fait froid dehors ;).

On cuisine

Pumpkin pie aux quatre épices

motifs-2016-automne-pumkinpiepumpkinpie1 pumpkinpie2 pumpkinpie3 pumpkinpie4

Pour une dizaine de petites Pumpkin pies ou une grande tarte à la citrouille :
– 500g de potiron
– 2 oeufs
– 125g de sucre
– 2 cuillères à soupe de fécule de mais
– 1 cuillère à soupe de rhum
– 1 cuillère à soupe d’épices quatre épices
– 1 cuillère à café de zestes de citron

1 pâte brisée :
– 85g de beurre
– 150g de farine
– 10cl d’eau
– une pincée de sel

Dans un premier temps faire cuire le potiron a la vapeur. Une fois cuit bien l’égoutter.

Pour la pâte brisée :
Dans un saladier, verser la farine et la pincée de sel et incorporer le beurre à la main. Puis ajouter l’eau et pétrir la pâte jusqu’à obtenir un mélange homogène et bien souple. Former une boule.

Fariner le plan de travail et étaler la pâte de façon à obtenir une épaisseur régulière et assez fine. À l’aide d’emporte pièce (ou d’un petit bol) découper des cercles de pâte. Les placer dans les moules à tarte individuels pour la pré-cuisson du fond de tarte. Ne pas hésiter a donner des petits coups de fourchette dans le fond de tarte de manière à ce que la pâte ne forme pas de bulle pendant la cuisson. Préchauffer le four pendant 15 minutes puis enfourner pendant 10 minutes à 200°C (évidemment, surveiller car cela dépend des fours !).

Pour la garniture :
Mixer le potiron. Dans un grand saladier mélanger les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le potiron mixé, la fécule de mais, le rhum les épices et les zestes de citron et bien mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte bien homogène.

Déposer un peu d’appareil dans chaque petits moules et enfourner le tout pendant 25 minutes environ.
Laisser refroidir et servir avec un peu de chantilly et saupoudrer de cannelle, vous verrez c’est un régal 🙂

On cuisine

Salade d’automne pommes fenouil, fromage de brebis & fruits secs

motifs-2016-automne-saladesalade_pomme1 salade_pomme2 salade_pomme3 salade_pomme4
Pour deux personnes :
– 200g de pousses d’épinard
– 1 pomme verte
– la moitié d’un fenouil
– des copeaux de tomme de brebis
– quelques cranberries séchées
– une grosse poignée de noix concassées

Pour la vinaigrette :
– le jus d’un demi citron
– 10cl d’huile d’olive
– une cuillère à café de moutarde
– sel & poivre

Pour cette recette minute aux saveurs automnale c’est très simple : rincer les pommes et le fenouil à l’eau. Couper de fines tranches de pomme (que vous pouvez ensuite couper en deux si vous les trouvez trop grandes), puis couper la moitié d’un fenouil en fines lamelles.

Nettoyer les pousses d’épinards. Vous pouvez dresser le tout dans un saladier ou directement à l’assiette en mélangeant tous les ingrédients : les pousses d’épinard, les tranches de pommes et les lamelles de fenouil. Parsemer de cerneaux de noix ainsi que des cranberries séchées. Terminer avec des copeaux généreux de fromage de brebis.

Arroser du mélange pour la vinaigrette : bon appétit ! cette salade s’accomodera à merveilles avec nos petites figues rôties de la semaine dernière à retrouver ici 😉

On cuisine

Figues rôties au miel, chèvre frais et thym

motifs-2016-automne-figuesfigues_roties1 figues_roties4 figues_roties5 figues_roties6
Pour deux personnes :
– 6 figues (compter 2 à 3 figues par personne si vous servez avec une salade par exemple)
– 100g de chèvre frais
– une cuillère à soupe de miel liquide
– quelques branches de thym
– du sel et poivre
– un filet d’huile d’olive

Rincer les figues puis les fendre sur la partie supérieure de 4 petites entailles de façon à pouvoir les farcir de chèvre frais. Les disposer dans un plat au four, puis planter des petites branches de thym dans chacune d’elles.

Ajouter le miel à l’aide de la cuillère, saler, poivrez et arroser d’un filet d’huile d’olive.

Mettre au four jusqu’à caramélisation (environ 10 minutes à 210°C).

Servir aussitôt !

On cuisine

Mini pies aux myrtilles

MOTIFS-2016-automne-pie2myrtille_pie4 montage myrtille_pie

Les myrtilles chez nous on en raffole, vous avez certainement pu le constater avec nos précédentes recettes et  !
Ca tombe bien, en septembre c’est encore un peu la saison, du coup on a décidé d’en faire des mini pies… Connaissez vous les pies ? Ce sont des jolies tartes aux fruits à l’américaine. On a voulu faire un joli tressage sur le dessus mais évidemment vous pouvez juste faire des petits fonds de tarte tout simples !

Pour environ 6 petites pies :

Pour la pâte brisée
– 85g de beurre
– 150g de farine
– 10cl d’eau
– une pincée de sel

– un jaune d’oeuf pour faire briller à la cuisson

Pour la garniture
– 450g de myrtilles (vous pouvez en trouver en surgelé)
– Une cuillère à soupe de cassonade (+ un peu pour saupoudrer sur le dessus des tartes)
– Une pincée de cannelle

 

Dans un saladier, verser la farine et la pincée de sel et incorporer le beurre à la main. Puis ajouter l’eau et pétrir la pâte jusqu’à obtenir un mélange homogène et bien souple. Former une boule. 

Farinez votre plan de travail et étaler la pâte de façon à obtenir une épaisseur régulière et assez fine. À l’aide d’emporte pièce (ou d’un petit bol) découper des cercles de pâte. Les placer dans les moules à tarte individuels pour la pré-cuisson du fond de tarte. Pour cela, préchauffer votre four pendant 15 minutes puis enfourner durant 10 minutes à 200°C (évidemment, surveiller car cela dépend des fours !).

Dans un bol, mélanger les myrtilles avec la cassonade et la cannelle. Si vous avez pris des myrtilles surgelées, prenez bien soin de les décongeler et d’en enlever le jus.

Verser cette garniture dans les fonds de tarte. Si vous voulez faire un joli tressage comme nous, il suffit de découper des petites bandes de pâte du même diamètre que les cercles de pâte et de les superposer alternativement sur la garniture. Veillez à bien coller vos bandes tout autour du moule en pressant bien chaque bande. A l’aide d’un pinceau, étaler du jaune d’oeuf de façon uniforme sur les bandes de pâte pour obtenir une jolie dorure une fois la pâte cuite. Saupoudrer de cassonade.

Placer au four pendant encore 20 minutes afin de terminer la cuisson tout en surveillant  (selon votre four, il faut que la pâte soit dorée et croustillante).

Pour un résultat encore plus gourmand, vous pouvez servir vos mini pies encore tièdes avec une boule de glace à la vanille !

On cuisine

Söta Salt + Kweezine !

MOTIFS-kweezinela-team-Kweezine_logo
Aujourd’hui, petit article particulier : on vous parle d’une toute nouvelle plateforme qu’on a découvert et qui nous a beaucoup parlé : le réseau social Kweezine. Bientôt disponible, ce site collaboratif propose la mise en relation des personnes (amateurs ou professionnels) qui désirent apprendre, discuter et partager la cuisine de toutes origines confondues. Le principe : en créant votre profil, vous pourrez organiser par vous-mêmes des rencontres culinaires, des cours de cuisine, des dégustations ou encore des repas conviviaux.

Depuis la création de notre blog, nous essayons de véhiculer cet esprit de partage, la transmission de recettes et la création de moments conviviaux. Nous réalisons chaque semaine nos images de façon très personnelle, en donnant de notre énergie pour vous communiquer notre amour de la cuisine et des belles images. Kweezine est tout autant un projet inspiré d’une histoire personnelle : David, le fondateur, a tout quitté pour monter son projet, persuadé que quand on ne peut pas apprendre auprès des siens, il y a une communauté pour y remédier.

C’est pourquoi, tout naturellement, nous avons voulu contribuer à notre manière à ce beau projet en devenant food reporter Kweezine ! Régulièrement, nous publierons et partagerons des recettes pour le blog de la plateforme ! De jolies rencontres en perspectives, de beaux moments de partage à venir : souhaitons plein de succès à Kweezine.

Pour en savoir plus : c’est ici !
http://kweezine.com/

Notre profil complet sur Kweezine :
http://blog.kweezine.com/delphine-floriane-sota-salt/

Enfin, retrouvez notre première recette imaginée pour le blog de Kweezine : une tarte poires, roquefort & noix !

retouche_photo1 retouche_photo2 retouche_photo3

Complètement réconfortante, cette tarte mêle douceur de la poire sucrée qui vient tempérer la force de caractère du bleu du fromage. Une recette parfaite pour l’hiver en somme. 

Pour la pâte brisée
– 75g de beurre (sorti 1h avant pour être à température ambiante)
– 150g de farine
– 10cl d’eau
– une pincée de sel

 Pour la garniture
– 2 belles poires
– Un pot de fromage blanc
– de la crème de Saint-aigur
– du roquefort
– Du sel et poivre
– Des noix
– Une cuillère à café de miel liquide
– Des feuilles de roquette pour la décoration 

Dans un saladier, incorporer d’abord le beurre, la farine et la pincée de sel à la main. Puis ajouter l’eau rapidement et pétrir la pâte jusqu’à obtenir un mélange homogène et bien souple. Former une boule. 

Farinez votre plan de travail et étaler la pâte de façon à obtenir une épaisseur régulière et assez fine. La placer dans le moule à tarte pour la pré-cuisson du fond de tarte. Pour cela, préchauffer votre four pendant 15 minutes puis enfourner durant 10 minutes à 200°C (évidemment, surveiller car cela dépend des fours !). 

Dans un petit bol, mélanger le fromage blanc avec la crème de Saint-aigur, puis étaler à votre convenance sur la pâte précuite pour faire une base crémeuse. Découper les poires de façon esthétique : nous avons choisi de les mettre en tranches très fines et de les alterner par petit paquet afin de créer un effet graphique. Mais laissez libre court à votre imagination, c’est aussi ça la cuisine !

Parsemer enfin quelques dés de roquefort préalablement coupés puis quelques cerneaux de noix. Remettre au four pour la cuisson finale durant 10-15 minutes selon l’épaisseur de vos morceaux de poire. 

Après cuisson, on a finalisé en badigeonnant un peu de miel liquide sur les poires pour les rendre bien brillantes. Vous pouvez également déposer quelques feuilles de roquette pour un joli rendu visuel. 

On cuisine

Velouté d’automne aux champignons

Puisqu’on est toujours dans la saison, on continue sur notre lancée de recettes de soupes !

___________________________________________________

150 g de champignons de Paris
150 g de champignons bruns
1 oignon
1 bouillon de cube
¼ litre d’eau
½ litre de lait
Du beurre
Du poivre
Du persil
Deux cuillères à soupe de farine
Un peu de crème fraîche
Un trait de jus de citron

Dans un grand fait tout, faire fondre 2 noisettes de beurre. Emincer l’oignon et les champignons puis les faire revenir dans le beurre à couvert pendant un petit quart d’heure, en remuant régulièrement. Saler et poivrez à votre goût, vous pouvez également ajouter le persil haché finement.
Toujours en remuant, ajouter deux cuillères à soupe de farine, puis ajouter petit à petit l’eau, avec le bouillon de cube, et le lait.
Laisser mijoter à feu doux pendant une vingtaine de minutes. Lorsque le potage commence à bouillir, le retirer du feu et mixer le tout.
Si la soupe n’est pas assez veloutée, rajouter un peu d’eau à votre convenance.
Finir par un petit zeste de citron pour le peps et un nuage de crème fraiche !

Dégustez bien chaud !

On cuisine

Dîner d’automne – Soupe de potimarron, verrines de saison

Aujourd’hui on vous présente deux recettes toutes douces, parfaitement de saison, pour se réchauffer un peu de ce temps morose !

___________________________________________________

SOUPE DE POTIMARRON – CHANTILLY DE FROMAGE

Pour la soupe :
1 potimarron
1 bouillon de cube
Du poivre
Du paprika
Du persil

Dans une casserole, faire cuire le potiron préalablement épluché et découpé avec de l’eau et un bouillon de cube de volaille.
Lorsque le potimarron est devenu tendre, mettre de côté l’eau de cuisson pour ne garder que le légume (réserver). Commencer à mixer les morceaux tout en ajoutant petit à petit le bouillon jusqu’à ce que la soupe prenne la texture que vous aimez (certains la préfère plus épaisse, d’autres plus fluide…).
Assaisonner à votre convenance : poivre, persil et paprika, qui peuvent aussi servir de déco dans les plats dans lesquels vous servirez la soupe.

Pour la chantilly :
De la crème liquide (très froide et surtout pas allégée, 30% de matière grasse c’est bien)
De la vache qui rit (7 portions pour 25 cl de crème)

 

La petite astuce : mettre les fouets du batteur électrique au congélateur pour que la crème monte plus facilement.

Dans un premier temps fouetter la crème liquide au batteur électrique (ou à la main si vous avez de bons bras). Continuer de mixer tout en rajoutant les portions de vache qui rit jusqu’à ce que la crème soit bien épaisse et forme une chantilly. Assaisonnez de sel, poivre et déposez délicatement une cuillère de crème sur la soupe de façon à former un petit nuage blanc.

___________________________________________________

VERRINE DE SAISON

Prunes jaunes
Sucre glace
Des bâtons de vanille (nous, on les commande chez Cap d’Ambre Vanille !
Crème liquide
Des pistaches
Sablés bretons

Couper les prunes en petits quarts et les faire caraméliser à la poêle avec un peu de sucre et les grains de vanille. À côté, concasser les petits sablés et la pistache jusqu’à former des miettes assez grossières.
Au dernier moment monter la crème en chantilly, puis ajouter le sucre et quelques grains de vanille. De la même manière que la chantilly de fromage veiller à ce que la crème soit bien froide avant de la monter en chantilly.
Puis dresser le tout dans une verrine : les prunes au fond, la chantilly par dessus (avec une douille, c’est plus joli !) puis parsemer des miettes de sablés et pistaches à la façon d’un crumble.

___________________________________________________

C’est prêt ! Personnellement, nous nous sommes régalées ! 🙂

Continue Reading